Les écoles du Royaume-Uni se classent à la dernière place en matière de provision d'éducation sur la santé bucco-dentaire, d'après une enquête menée par la FDI dans 13 pays

Download as PDF

EMBARGO : pas de publication avant 08h00 heure locale - le 20 mars

Genève, le 20 mars 2019 - Aujourd'hui, à l'occasion de la Journée mondiale de la santé bucco-dentaire (WOHD), la Fédération dentaire internationale (FDI) a publié les résultats d'une enquête menée dans 13 pays, qui a demandé à des parents ayant des enfants âgés de 5 à 16 ans si l'école de ces derniers dispensait des cours sur une bonne hygiène bucco-dentaire. Une mauvaise santé bucco-dentaire peut affecter négativement le développement des jeunes et entraîne chaque année la perte de plus de 50 millions d'heures de classe1. Elle peut également affecter la confiance d'un enfant, ses compétences sociales, ainsi que son potentiel de réussir plus tard dans la vie. Par conséquent, la santé bucco-dentaire jour un rôle essentiel dans la santé globale et le bien-être d'un enfant.

L'enquête révèle que les écoles du Royaume-Uni se classent à la dernière place en matière de promotion d'une bonne santé bucco-dentaire. Lorsqu'on leur a demandé si l'école de leur enfant dispensait des cours sur l'importance d'une bonne hygiène bucco-dentaire, seulement 29 % des parents du Royaume-Uni ont répondu que c'était le cas, un chiffre considérablement inférieur aux résultats des 12 autres pays. Cela place le Royaume-Uni en bas de la liste derrière les États-Unis (53 %), l'Australie (54 %), l'Allemagne (69 %), la Chine (77 %), l'Arabie saoudite (81 %), la Pologne (84 %), le Maroc et l'Algérie (86 %), l'Indonésie (87 %), le Brésil et l'Inde (91 %) et le Mexique (93 %).

49 % des parents du Royaume-Uni ont également déclaré « ne pas savoir » à quelle fréquence l'école de leur enfant dispensait des cours sur une bonne hygiène bucco-dentaire, avec les parents d'Australie et des États-Unis arrivant non loin derrière à 35 % et 32 % respectivement. Cela contraste de manière frappante avec les résultats obtenus en Allemagne (19 %), en Arabie saoudite (12 %), en Pologne (10 %), en Chine, en Indonésie et au Maroc (9 %), en Algérie (6 %), en Inde (5 %), au Brésil (3 %) et au Mexique (1 %).

Le Dr Kathryn Kell, présidente de la FDI, a déclaré: « Les résultats de l'enquête montrent que certains parents ne savent pas si leurs enfants reçoivent une éducation sur la santé bucco-dentaire à l'école. Nous devons combler cet écart de connaissances car les maladies bucco-dentaires sont les plus courantes à l'échelle mondiale et affectent 3,58 milliards de personnes, soit la moitié de la population mondiale. En outre, 486 millions d'enfants souffrent de caries des dents de lait, ce qui peuvent provoquer des pertes de dents prématurées, des douleurs, des troubles du sommeil, des problèmes d'alimentation et d'autres problèmes de santé pour les jeunes enfants. » Elle a souligné que « les écoles doivent être encouragées à apprendre aux enfants ce qu'est une bonne hygiène bucco-dentaire ».

La bonne nouvelle, c'est que 71 % des parents dans tous les pays sont d'accord sur le fait que les écoles devraient enseigner aux enfants l'importance d'une bonne hygiène bucco-dentaire, et 51 % reconnaissent également que les parents jouent un rôle dans l'éducation en matière de santé bucco-dentaire.

Le Dr Edoardo Cavalle, président du groupe de travail de la WOHD, a commenté : « De bonnes habitudes de santé bucco-dentaires commencent à un jeune âge, et nous devons encourager les enfants à se brosser les dents deux fois par jour avec un dentifrice fluoré, et les aider à éviter les aliments et boissons à forte teneur en sucre. Nous devons aussi prioriser les contrôles dentaires réguliers. Des millions de jours de classe sont perdus chaque année à cause d'une mauvaise santé bucco-dentaire, affectant gravement la capacité d'un enfant à réussir à l'école. Ensemble, les parents et les enseignants doivent jouer un rôle clé en aidant à éduquer les enfants sur l'importance de garder une bouche et des dents saines, ce qui aidera à assurer le bien-être et la santé en général des futures générations. »

En réponse aux résultats de l'enquête et afin d'aider les enseignants et les parents à agir sur la santé buccale, la FDI a développé Mouth Heroes pour les écoles, une ressource d'enseignement multimédia qui fournit des outils visant à dispenser des cours engageants sur l'importance d'une bonne santé bucco-dentaire. Destinée aux enfants âgés de 5 à 9 ans, la plateforme Mouth Heroes tourne autour d'un personnage animé amusant appelé « Toothie », qui emmène les enfants dans un voyage passionnant visant à développer des compétences de santé essentielles. En aidant les enseignants à intégrer la santé bucco-dentaire dans leurs cours, Mouth Heroes peut contribuer à instaurer un changement positif. Par ailleurs, de nombreuses ressources sont disponibles via le site Internet de la campagne de la WOHD pour aider les parents à en savoir davantage sur les bonnes pratiques de santé bucco-dentaire pour leurs enfants.

- FIN -

Contact auprès des médias

Charanjit Jagait, directeur des communications et du plaidoyer à la FDI
cjagait@fdiworlddental.org | T +41 22 560 81 48

Documents pour la presse : www.worldoralhealthday.org/press

À propos de la Journée mondiale de la santé bucco-dentaire

Célébrée le 20 mars de chaque année, la Journée mondiale de la santé bucco-dentaire (WOHD) a été lancée par la Fédération dentaire internationale (FDI) dans le but de sensibiliser à la prévention et au contrôle des maladies bucco-dentaires à l'échelle mondiale.
www.worldoralhealthday.org; #WOHD19 #SayAhh

Partenaires internationaux de la WOHD : Henry Schein, Philips Sonicare, Unilever
supporteurs de la WOHD : Planmeca, 3M, Wrigley

Références

  1. Kwan SYL, Petersen PE, Pine CM, Borutta A. Health promoting schools: an opportunity for oral health promotion. Bull World Health Org. 2005;83:677–685. Available from: https://www.who.int/bulletin/volumes/83/9/677.pdf [accessed 11 March 2019].

À propos de l'enquête

Tous les chiffres, sauf indication contraire, sont fournis par YouGov Plc. La taille de l'échantillon total était de 16 477 adultes parmi lesquels 4 367 étaient des parents ayant des enfants âgés de 5 à 16 ans. Les travaux sur le terrain ont été réalisés entre le 18 février et le 4 mars. L'enquête a été effectuée en ligne. Les chiffres ont été pondérés et sont représentants de tous les adultes (âgés de plus de 18 ans) en Australie, au Brésil, en Allemagne, au Royaume-Uni, aux États-Unis, au Mexique et en Pologne, et sont pondérés et représentants de tous les adultes en ligne (âgés de plus de 18 ans) en Algérie, en Chine, en Inde, en Indonésie, au Maroc et en Arabie saoudite.